ENDUIRE OU LAISSER A NU LA MACONNERIE DE PIERRE
Si en principe personne ne songe à enduire la pierre de taille (voir photo en bas : Eglise des Cordeliers), la tentation reste souvent forte de laisser apparaitre une pierre isolée, une chaine d'angle mal taillée ou un pan de mur aux pierres irrégulières.
Il y a pourtant "pierre" et "pierre" et un certain nombre de critères justifient le choix d'enduire ou de laisser apparaitre les pierres du mur.

             

ENDUITS EN FACADES.
Dans l’architecture des maisons d’habitations villageoises,la façade est en principe destinée à être enduite totalementou partiellement, car le coût de la maçonnerie de pierre taillée était trop élevé.
L’enduit était la plupart du temps badigeonné d’un lait de chaux, coloré de pigments naturels : terres d’ocre jaune, rose ou rouge.

Dans l’ancien Comté de Nice, la tradition des façades peintes en trompe l’œil, ou décorées au stuc était très répandue : bossages, encadrements, frises, etc.
Son origine remonte à une très ancienne communauté de culture avec les régions alpines et méditerranéennes proches : Ligurie, Piémont, Savoie, Tessin.




Les Terres Naturelles

Carrière d'ocre, donnant les terres pour les façades de Biot


Traces d'utilisation de cette terre ocre.