Vocabulaire et Lexique

LE VOCABULAIRE DE l ‘ARCHITECTURE

LE MUR ET SON PAREMENT L’APPAREIL.
Le mur de maçonnerie est composé de pierres ou de briques liaisonnées par un mortier. Lorsque la stabilité des éléments est assurée par la qualité de leur assemblage, la maçonnerie est dite « D’APPAREIL ».
Le parement constitue la surface et la limite de la paroi. L’appareil définit une trame géométrique cohérente d’assemblage des éléments sépararés par des joints, généralement répartis par lits horizontaux ou assises.

COMPOSITION.
L’organisation de la paroi est définie d’après les canons classiques selon les principes de limite et de partition. La paroi est délimitée en partie inférieure par le soubassement, (qui peut s’étendre à toute hauteur du rez-de-chaussée et du 1er étage), en partie supérieure, par un couronnement, et sur les côtés, par les angles. Le traitement de ces limites est codifié : bossages en soubassement, entablement complet ou partiel en partie haute, avec ou sans saillie de toiture, chaîne d’angle, etc...
Les partitions ordonnent des séquences, en élévation comme en développement. A la superposition de niveaux, répétitive ou hiérarchisée répond la succession de travées.
Cette partition s’exprime par la disposition, le traitement et la différenciation des baies, ainsi que par celle du parement des maçonneries où interviennent des éléments de modénature, généralement répartis selon les règles de l’ordre.
Tous ces éléments, y compris les baies, peuvent apparaître en structure, selon l’exécution des maçonneries ou de façon feinte, par l’expression des parements ou en liant les deux procédés.

FACONS , STYLES ET VARIANTES.
Les façons représentent les diverses manières d’exécuter et d’exprimer tel ou tel élément. Elles sont généralement locales et répondent à un savoir-faire bien déterminé d’une époque et d’un lieu donné.
Les styles relèvent d’une codificaton savante et de portée générale. Ils sont dominés par le classicisme, qui prend, à travers la renaissance, son origine dans l’antiquité et qui s’appuie sur les règles de l’ordre.
Les styles varient selon les époques et prennent diverses formes à travers lesquelles se retrace leur évolution identifiable par certains éléments tels que la baie, la chaîne ou le couronnement. Style renaissance, classicisme, néo-classicisme, éclectisme.

LEXIQUE

ALLEGE : Partie de mur situé sous l’appui d’une fenêtre.

ARC : Structure de forme courbe limitant le haut d’une ouverture.

ATTIQUE : Etage de petite proportion située au sommet d’une construction.

BADIGEON : Procédé de coloration de murs par l’application d’un lait de chaux soit blanc naturel soit teinté par des pigments naturels.

BAIE : Ouverture pratiquée dans un mur destinée à une fenêtre.

BANDEAU : Moulure de faible saillie développée horizontalement sur le mur de façade.

CALAGE : Plan de mur compris entre une embrasure et un angle de bâtiment.

CHAINAGE : Structure de renforcement horizontale ou verticale.

CHAMBRANLE : Cadre mouluré d’une baie se développant sur le mur dans lequel la baie est percée.

CORNICHE : Couronnement, moulure saillante destinée à porter l’avancée de la couverture.

CORPS DE BATIMENT : Element décoratif formant le faîte d’une élévation.

ETAGE : Espace habitable délimité à l’intérieur d’un bâtiment par des divisions horizontales.

ETAGE NOBLE : Etage renfermant l’appartement principal.

EMBRASURE : Espace ménagé dans l’épaisseur d’une construction par le percement d’une baie.

ENTRESOL : Demi-étage entre R.D.C. et le 1er étage.

FASCE : Bandeau délimité par des filets.

MODENATURE : Eléments principaux en relief (généralement répartis selon les règles dee l’ordre) d’une façade qui donne un effet par le choix des profils et les proportions des moulurations.

ORDONNANCEMENT : Partie d’élévation caractèrisée par une composition rythmée.

ORDRE : Système cohérent de proportions modulaires et de formes appliquées aux élévations dans l’architecture antique et classique.

PIEDROIT : Montant portant le couronnement de la baie. Les jambages sont les façes d’un façes d’un piédroit au nu des trumeaux.

PLEIN DE TRAVEE : Pan de mur compris entre les baies d’une même travée.

PORTIQUE : Galerie ouverture au R.D.C..

RESSAUT : Rupture de l’aplomb du mur.

SOUBASSEMENT : Partie massive d’un bâtiment construit sur le sol et ayant pour fonction réelle ou apparente de surélever les parties supérieures.

TRAVEE : Une composition formée par un ordre (colonnes ou pilastres portant un entablement).

TRUMEAU : Pan de mur entre 2 embrasures de même niveau.


Le Vocabulaire de la Façade